Trouvailles made in Prague #1

Et oui, je suis partie à Prague. Et même que tu n'as rien vu, comme toujours. Bientôt je vais devenir un homme et tu ne vas même pas t'en rendre compte. Non, c'est faux. Je veux pouvoir continuer à me maquiller sans avoir à devenir chanteur de rock.

Alors oui, je fus à Prague et là j'ai découvert des choses biouty-esques. Peu de marques bien tchèques comme nous pouvions le craindre, mais quand même deux marques bien locales dont la première : Dermacol. Et là je salue cette marque très, très intelligente qui a sorti une gamme de fond de teint et poudre pour le teint spéciale peaux acnéiques. Et c'est bien indiqué comme tel.


Au niveau du prix, je ne saurais pas vraiment comment vous expliquer la chose. Tout est plus ou moins pas cher à Prague. Rapport au fait qu'ils ne sont pas à l'Euro et aussi que tout est à la base moins cher. Genre un bon repas dans un restau, c'est 10€ max. Et vous mangez bien. Donc tout est moins cher. Et quand tu vois ton fond de teint à 158kc, tu te poses des questions. En gros, ça fait 6€. Mais la chose est dingue de dingue.


Alors je pose la question. Pourquoi en France, on trouve des gammes de soin anti-acné, mais pas de maquillage qui dit "pour les peaux qui ont de l'acné". Alors on va peut-être vous enrober la chose de temps en temps en vous disant "pour peaux à problèmes" ou "peaux grasses". Super. Moi j'aime l'honnêteté de ce produit Dermacol. Bien que le nom de la marque fasse truc anti-cholestérol. La texture est épaisse mais une fois sur la peau, le fond de teint se fond vraiment bien dans la peau.


Tu le vois ? Tu le vois plus. En plus, très bonne idée de la marque, mais en même temps logique quand tu mets un nom comme ça, il y a des agents de soin comme le tea tree pour traiter les boutons. Normal. Du coup, le fond de teint pue un peu. Le tea tree, ça pue. Mais il faut ce qu'il faut.

Pour celles qui iront à Prague, sachez que j'ai trouvé cette marque et plein d'autres chose au centre commercial My'. Qui est un peu le Printemps de Prague, en moins chic. Pour les autres, le site de Dermacol est ici. Mais ils ne vendent pas en ligne. Dommage.

CONVERSATION

7 commentaires:

laprestigieuz a dit…

Coucou

sur un site allemand il est a 3 euros 49

http://www.web-kosmetik.de/product_info.php?cPath=27&products_id=151&osCsid=51cae24295b193c034db8ae26507652c

chems a dit…

Bonjour,

"Printemps de Prague" : tu parles du fait historique ou du magasin ?

:)

Lady and Olga a dit…

Si jamais on tombe en panne de make up à Prague, on y pensera c'est clair ! :P Merci pour l'info.
Mais par contre, perso, l'odeur du tee-trea ne me gêne pas :)

http://ladyandolga.blogspot.com/

Beauté Blog a dit…

chems, j'aime quand on comprend mes références à double sens !!

Dizzi a dit…

Je n'en suis pas encore au fond de teint anti acné mais les bases du make-up et de la beauté commencent à venir !

http://dizzidoll.over-blog.com/article-ma-resolution-2007-oui-oui-je-vais-y-arriver-prendre-soin-de-sa-peau-beaute-78715734.html

Anne-Laure a dit…

magali, c'est crueeeeel de nous appâter avec des produits magnifiques dont on a besoin et qu'il faut aller chercher à l'autre bout du monde....

merci à laprestigieuz pour le lien!

Doliprane a dit…

Salut Magali,


Depuis 2004, le parlement européen a harmonisé la législation des cosmétiques en Europe.
Si tu te demandes pourquoi en france et dans l’Union Européenne, on ne trouve pas de cosmétique avec l'appellation : traitement de l'acné ou fond de teint anti-acné, c'est parce que l'acné est une maladie. Et pour guérir une maladie, il faut un médicament.
Or le médicament, pour être commercialisé, doit avoir subit plein de tests et doit avoir demandé une autorisation de mise sur le marché à l'autorité sanitaire compétente du pays (où il est commercialisé) ou de l’autorité sanitaire de l’Europe (agence du médicament, à Londres). De plus, le médicament doit avoir une obligation de résultats qui est prouvée scientifiquement ; le cosmétique et le complément alimentaire n’ont pas cette obligation.
Un cosmétique (comme un complément alimentaire) doit juste être notifié à l'autorité sanitaire avant sa commercialisation.
Avant 2008, lorsqu’on se rendait dans une pharmacie, on savait que l’on obtenait un médicament si le pharmacien nous le donnait de derrière le comptoir. Depuis 2008, certains médicaments sont en libre service en pharmacie : ex : Biafine, cicatryl, advil etc
Le fait que certains cosmétiques ou complément alimentaires soient positionné juste à coté de médicament peut prêter à confusion

Dans le but de ne pas induire le consommateur en erreur, ni de promettre un résultat qui n’a pas été prouvé, ce dernier doit pouvoir identifier clairement s’il a entre les mains un médicament ou un cosmétique.
Ainsi : traitement anti-acné = médicament car promesse de traitement et mention d’une maladie, l’acné
Soin anti-imperfections = cosmétique
De plus, seul le médicament peut revendiquer un traitement, une prévention ou une guérison d’une maladie.

De même : prévention de la carie dentaire chez l’enfant = médicament
soin enfant : protège des caries dentaires = cosmétique

Je suis d’accord avec toi, on joue sur les mots, et c’est là tout l’art du marketing du cosmétique et du complément alimentaire qui ont encore de beaux jours devant eux.

Back
to top