Mon meilleur secret beauté, c'est...


L'âge ! Oui, je sais ce que vous allez dire. Mais laissez-moi vous expliquer. J'ai eu un peu la même révélation que Teddy, de Planète Beauté qui en a fait un post, à lire ICI. Et je me suis dit : bon sang, je suis totalement d'accord avec lui. Je voulais donc aussi vous faire part de mes petites conclusions de trentenaire qui ne s'est jamais aussi sentie canon que maintenant. Et voici pourquoi.

Quand je regarde d'anciennes photos de moi, et même d'anciennes photos que j'avais postées sur ce blog, le constat est clair : mon dieu, comment ai-je osé porté ça ? Me maquiller comme ça ? Me coiffer comme ça. J'avoue que mon combat a longtemps été la coiffure. J'ai tenté un peu tout et n'importe quoi. Au collège, c'était les deux mèches qui encadrent le visage avec ensuite des longueurs. Au lycée, c'était le néant de la coupe et ensuite, la coupe courte, puis mi-longue et re-court.

Visez un peu. Il y a eu la période frange chelou qui n'était pas une frange, mais on dirait un peu quand même que c'est une frange.

J'étais allée chez une coiffeuse recommandée par Cristina Cordula (eh oui, déjà) et qui m'avait fait un truc qui soi-disant allait hyper bien à la forme de mon visage. Mais au final, je me suis surtout retrouvée avec la coupe de Musclor. Dixit mon frangin, qui je trouve avait totalement raison, même si évidemment, ma gentille maman disait "mais non, tu ressembles pas à Musclor". (J'en ris encore devant mon écran tant je trouve cette phrase surréaliste, mais malheureusement vraie. Je ressemblais à Musclor).

Ah pour les filles nées après 1988 et qui donc n'ont aucune idée de qui peut être ce mystérieux Musclor, cliquez ICI pour voir une photo de mon sosie. Heureusement, je n'étais pas blonde. Tout cela pour dire qu'à l'époque, j'avais fait confiance à ce qui semblait être la grande prêtresse de la coupe de cheveux et que grand mal m'en a pris. Autant vous dire que je n'y ai jamais remis les pieds, même si elle m'avait pris rendez-vous d'office pour le mois suivant. "On va retoucher ta frange". Ouais c'est ça.

La meuf n'avait pas pris en compte que j'avais et j'ai toujours deux épis autour du front ce qui m'empêche de porter une frange normalement. Je devais la lisser tous les matins pour qu'elle tombe sur mon front et ne parte pas en l'air. Encore un professionnel du cheveu qui fait bien son travail. Nan je déconne. Des années après, en parlant avec d'autres coiffeurs, j'ai bien compris que celui qui voudra me faire porter une frange sera un incompétent. Ou quelqu'un qui ne pense pas à la vie de mes cheveux. Oui, avec mes yeux, c'est cool une frange, mais avec mes épis, c'est impossible.

Un an plus tard, je succombe à la deuxième erreur que je ne referai plus jamais : le coup de tête et le test de nouveau salon. Le deux en un, le combo magique.
J'allais partir en vacances et je me dis "tiens, je me couperait bien un peu les cheveux".

La nana me vend un carré court. Et je me retrouve avec la coupe sur la photo de gauche. On est d'accord que si ça, c'est un carré, elle a du avoir 3 en maths toute sa scolarité. L'erreur. Et surtout, quand j'ai vu qu'elle commençait mal, je ne l'a pas arrêtée. Elle a débuté la coupe par une touffe de cheveux au milieu du crâne. Qui fait ça ?

Bref, cette mésaventure m'a une fois de plus servi de leçon. Depuis quelques années maintenant, je ne fais plus au confiance au pseudo salon à la mode. Une mode, c'est éphémère, mieux vaut faire confiance aux valeurs sûres. Et surtout : plus de salon à petit prix (auteur de la coupe au carré qui est en fait une coupe courte) et plus jamais de coupe sur un coup de tête.

Je sais exactement ce qu'il me faut : du long ou mi-long sans aucun dégradé, coupé droit et le mec qui me propose autre chose je lui rétorque que ça ne m'intéresse pas. S'il insiste, je me casse. Bah oui, je sais que s'il insiste il (ou elle) n'en fera qu'à sa tête, donc je pleurerai, donc non.

Avec l'âge, j'ai aussi compris l'importance de peu se maquiller. Avant, je pense que j'en mettais vraiment des caisses pour camoufler, limite me déguiser. Au quotidien, je suis maquillée, oui, mais je mets moins la dose qu'avant. Je sais que le plus important, c'est un teint et un peau nickel. Quand tu as ça, limite tu mets un peu de blush, un peu de mascara et un joli rouge à lèvres et ça suffit.


Je pense qu'au bout de 31 ans, j'ai compris qu'il fallait améliorer le naturel, mais pas le cacher ni le fausser. Oui, ça prend du temps.

Dans son billet, Teddy arrivait à la conclusion avec laquelle je suis totalement d'accord : on est au top vers la trentaine. Mais après ? Selon les témoignages, ce que nous réserve l'avenir différe. Certains disent qu'on continue à se bonifier, d'autre qu'on a un genre de climax à 35 ans et qu'après on décline. Mais j'ai réussi à faire un genre de règle.

Tous les gens qui ont mené une vie plutôt saine, sans trop boire, avec une activité physique régulière, qui dorment bien et ne fument pas, affirment que l'ascension continue jusqu'à 40 ans. Au contraire, ceux qui ont un peu trop abusé des bonnes choses trouvent que le déclin arrivent vers 35 - 36 ans.

Du coup, je fais profiter de mon top au maximum. J'ai hâte de voir ce que la vie va encore m'apprendre pour encore m'embellir. Une chose est sûre : je garde une hygiène de vie saine, sans non plus devenir chiante comme Gwyneth Paltrow, et je suis sûre que je pourrai presque vous réécrire le même post dans 5 ans. Enfin, du moins je fais tout pour !
Une chose est sûre, je ne regrette pas du tout mon corps, mes cheveux et mon style de mon adolescence ni de mes 20 ans. 

Et vous ? Vous vous trouvez au top maintenant ou vous regrettez vos 20 ans ?

CONVERSATION

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Je vais avoir 35 ans et je ne me suis jamais sentie aussi "bonasse":
- jusqu'à 33 ans j oscillais entre la taille 40 (le plus souvent) et 44 (deux courtes périodes dans ma vie), et je n'avais jamais eu le ventre plat. Maintenant je fais du 36, j'ai un corps ferme et un ventre souvent plat.
- je n'ai plus d'acné
- j'ai de l'argent pour m'acheter les fringues que je veux et assez d'expérience pour ne plus acheter ce qui ne me va pas
- je me sens plus sûre de moi
- j'ai une très bonne condition physique, je fais 4 à 6h de sports par semaine (contre 0 jusqu a 33 ans)

Vivi a dit…

Je trouve que certains coiffeurs ne pensent pas à la "vie après la coupe"
Genre ils te font un truc qui va très bien sur le moment, quand tu sors du salon avec le brushing impec, mais une fois chez toi c'est impossible à refaire !
D'ailleurs ils font souvent ça les potes de Cristina Cordula ^^, des coupes pas du tout adaptées à la nature de cheveux...
Comme toi, j'ai appris à ne plus me laisser faire par les coiffeurs ! Oui c'est leur boulot, c'est eux les pros, ok, mais c'est quand même mes cheveux à moi ! J'étais tombée sur une coiffeuse qui voulait absolument m'effiler les pointes alors que mes cheveux sont ondulés, épais et cassants, donc si on effile je me retrouve avec des queues de rat en guise de pointes en quelques semaines. J'ai dû argumenter pendant toute la coupe pour l'empêcher de le faire (autant te dire que je n'y suis jamais retournée)
Bref, je suis complètement d'accord avec toi, avec l'âge (j'ai 25 ans) on apprend à affirmer ses goûts et à savoir ce qui nous va (et surtout ce qui ne nous va pas !)
Bon par contre je te trouve déjà tellement au top que je ne vois pas comment tu pourrais encore t'améliorer dans les prochaines années ;-)

Rusty Puppets a dit…

J'ai 32 ans, je suis passée par toutes les phases tant au niveau de la coiffure que du make-up.
J'ai osé énormément de choses avec mes cheveux, je les ai eu de toutes les couleurs, longs puis courts etc...
Le maquillage aussi a été plus marqué dans ma vingtaine, et est maintenant beaucoup plus light
Ma peau est bien plus belle à présent, et oui j'ai traversé plus d'une décennie (13 ans pour être précise) avec de l'acné, et depuis 6 ans plus un bouton. Alors évidemment une petite poudre minéral ou une bb crème est amplement suffisant pour juste unifier, fini la poupée de cire.
Puis aussi personnellement on finit par mieux se connaitre et faire les bons choix.
Pour l'instant je dois bien avouer que je kiffe ma trentaine. Et pas de rides à l'horizon (du moins pour l'instant!!)

M. a dit…

Merci d'avoir dégouté toutes les adolescente de la planète XD non, c'est vrai tu est magnifique, il n'y a vraiment rien d'autre a dire ! Tu es vraiment belle !

Ariane Piot a dit…

Ayant 20 ans je ne peux pas te dire si je me trouve bien ou pas actuellement : pas assez de recul ^^ Mais actuellement, c'est un peu plus simple pour notre "génération" : on a des tas de tutos sur le net ce qui fait que les erreurs sont plus facilement évitable.
Il y a encore 1 an, même pas, je camouflais tout. Tout, tout, tout. J'étais hyper complexée par mes boutons et je mettais des sommes folles dans des fonds de teint hors de prix qui, finalement, avaient les mêmes effets que des marques plus abordables telles que Gemey, Bourjois ou Clinique.
Aujourd'hui j'ai toujours des boutons et même si je suis encore hyper complexée, j'essaie de ne pas trop les tartiner...

Bref, tu es sublime actuellement. Comme le bon vin, tu bonifies avec le temps :)

TheViolinroses a dit…

Salut Magali et merci pour cet article très intéressant !

Pour ma part à 25 ans, je n'ai jamais eu autant le sentiment d'être un "work in progress", que ce soit sur tous les plans et notamment le plan physique. Je suis en évolution constante sans trop savoir où je vais ni comment ça va se terminer.

Depuis quelques années j'ai ENFIN réussi à avoir une peau correcte qui me permet de sortir sans maquillage,ce qui a signé la fin de ma période de plâtrage excessif de fond de teint sur la gueule, même si côté cosmétique, je n'en ai jamais fait des tonnes (je n'ai pas eu besoin d'attendre le nombre des années pour savoir que moins on en fait mieux c'est - à part pour le maquillage des yeux où c'est parfois un peu l'éclate).

Par contre, du côté des cheveux, j'ai l'impression que je serai toujours en quête de mon identité capillaire. J'ai mis des années avant de trouver une coiffeuse professionnelle, appliquée, à l'écoute, qui connait ses clientes et adapte son travail à la nature du cheveux tout en pensant au vieillissement de la coupe. Cependant, malgré tout ça, mes cheveux demeurent imprévisibles, leur frisure n'est jamais la même, et pour éviter les brush impossibles à faire soi-même tout en gardant une forme correcte, il n'y a pas 46000 coupes possibles. Je suis constamment à la recherche de la bonne longueur, frange ou pas franche (front énorme et cheveux bouclés, bonjour !), bref une horreur.

Mais je garde espoir en me disant que tout ça finira bien par se stabiliser un jour. Merci Magali pour avoir éclairci mes perspectives.

Toxic_Flower a dit…

C'est drôle, j'ai lu le post de Teddy y'a quelques jours, j'ai senti au titre que c'était le même post chez toi !
Ce sont des articles ego boost et ça fait beaucoup de bien !

Ayant 21 ans, j'espère ne pas être un désastre que je regarderai en riant dans quelques années. Mais j'espère encore me bonifier avec le temps comme un bon vin !
J'accepte déjà de sortir sans maquillage ou avec très peu de maquillage, et j'ai trouvé un coiffeur qui n'hésite pas à me sortir des sentiers battus tout en ayant une coupe qui convient à mon visage et ne nécessitant pas 20h de coiffage tous les matins, le rêve !

PLANÈTE BEAUTÉ a dit…

Bah je te le confirme, ce n'est pas une vue de ton esprit : tu es 100 fois plus canon aujourd'hui qu'avant (ton mec et Jean-Jacques vont me casser la gueule lorsqu'ils vont tomber sur ce message). Tu fais en effet plus femme et surtout, tu t'es trouvée, que cela soit dans tes fringues, ta coupe de cheveux... Un zeste de confiance en soi et d'expérience et le tour est joué ! Donc c'est le moment de filer au studio Harcourt et couché tout ça sur le papier pour tes petits petits petits fillots !

Anonyme a dit…

Bonjour Magali,
Je suis tout à fait d'accord. J'ai 32 ans et pour rien au monde, je voudrais revenir à mes 20 ans. J'ai le sentiment d'être moi tout simplement! Je sais ce que je veux pour ma vie pro, privée, en terme de vêtements, maquillage etc... Je me suis tout à fait reconnue dans ton post.

Carolyon a dit…

Heureusement qu a 40 ans on peut encore s ameliorer!!!
J en ai 42 et je suis au top :D
Et j espere bien etre encore en phase ascendante quelques temps!!!

La fée Cloclo a dit…

Je me trouve aussi mieux maintenant (42.... :/ )qu'à 20 ans
Beaucoup plus sportive, plus musclée, plus sure de moi, mieux dans ma peau etc...
MAIS, oui "mais" ;) , il faut aussi penser que la mode change et que même si, comme moi, on est "classique" dans son style, ben...la mode change ! Alors oui, je me dis parfois "comment j'ai pu mettre ça ?", mais bon, les coupes, les matières toussa toussa...c'est pas éternel.
Effectivement on fait peut être de meilleurs choix, on se connait mieux, il n'empêche que l'évolution fait qu'on ne s'habille plus pareil que dans les année 80
Bref je m'embrouille.... :o
En tout cas, je me trouve quand même plus jolie (et j'ai peur du jour où ça ne sera plus le cas...)
Sur ce...je file lire l'article de Teddy :)

lolotte a dit…

Voilà un bel article qui résume le cheminement qui s'est opérée en moi il y a 1 an environ. J'ai 46 ans (que le temps passe vite !), je suis passée par la maladie et bien des tempêtes. Maintenant que je me suis reprise en main physiquement et surtout psychologiquement (enfin j'en ai encore pour 1 an encore pour certaines choses), je dois dire que j'ai atteint un certain niveau de sérénité vis à vis de mon image : je me trouve enfin belle, c'est tout bête mais le fait d'attendre cet âge pour se dire qu'on est belle (tant d'années perdues parfois involontairement) m'a rendu plus "sage". Les coiffeurs, par contre, là je dois dire que j'ai mis plus d'1 an pour me refaire une coupe qui ai l'air d'une coupe car j'avais décidé de m'offrir un salon hyper connu (ben non plus jamais, je suis retournée chez quelqu'un qui me connait bien...). Se connaitre soi même prend du temps parfois... Bel article encore une fois.

Lahure Céline a dit…

C'est exactement ce que je ressens du haut des mes 36 ans,
je pense que ça n'est pas forcément le cas pour tout le monde, ça dépend de notre
évolution personnelle.
Et ça n'a rien à voir avec l'argent qu'on a ou la taille qu'on fait (enfin pour moi en tout cas)
Ce texte, j'aurais pu l'écrire quasi identique ^^
Rendez-vous dans 10 ans lol

Miss Marple

Sabrina a dit…

Je n'ai pas encore 30 ans mais clairement je sens que je me bonifie ces derniers temps pour les mêmes raisons que celles que tu avance : on est plus sûre de soi, épanouie, on a trouvé comment se mettre en valeur niveau maquillage et faute de temps on a appris à en faire moins.
Côté fringue et coupes moi aussi je me marre tellement en regardant mes photos plus jeunes où je me trouvais pourtant au top côté look ^^

Pourvu que ça dure !

Emeline Gay a dit…

Alors moi c'est tout le contraire... J'ai 23 ans, et j'ai du mal à faire le deuil de mon physique d'ado. Quand je retombe sur de vieilles photos, je me dis "Mon Dieu, ce que j'étais à mieux à 18 ans !". Par exemple, au niveau de ma silhouette. Je pèse 4 kilos de plus, et pourtant, mon corps a totalement changé ! Je suis toute fine du haut alors que mes cuisses sont vraiment plus gonflées. Je n'ose même plus porter de short, ça me déprime :( Mon visage aussi, je le trouvais plus joli avant, même si je me cherchais côté coupe. Bref, la déprime !

Lucinda a dit…

Ça c'est un article qu'il est très intéressant :D
J'aurai 26 ans en décembre, et je suis bien d'accord avec toi, on ne sait pas vraiment ce qu'on veut à 20 ans, et ce fait est de moins en moins vrai au fur et à mesure que le temps passe. (au passage, je plussoie Vivi concernant l'éternelle illusion de la sortie de chez le coiffeur : on a toutes été déçues par les brushing qui floutent les défauts de la coupe...).

Je pense que ce sentiment de bonification sera moins ressenti par les ados et jeunes adultes actuels : eux, ils expérimentent et se loupent en entrant à l'école primaire désormais. Nous, on se fichait de notre look en primaire, on se ramassait royalement au collège pour ensuite expérimenter un peu mieux au lycée, sans pour autant parvenir à quelque chose d'idéal. Du coup, arrivés à 20 ans, ces "jeunes" sont quand même bien mieux sapés et équilibrés que nous niveau look. Sans compter que l'essor d'internet les renseigne sur les choses à éviter et les choses à préférer, donc vraiment, il n'y a plus d'excuse !

Il est évident que tu es resplendissante aujourd'hui et que tu as dépassé le "très mignonne" de 2008. N'oublions pas également que tu as arrêté de fumer, que tu as révisé ton alimentation (ton blog, ta vie :P ) et que c'est ce qui se voit chez les gens, bien plus qu'un maquillage réussi ou des fringues bien assorties.

Merci pour cette lecture intéressante et cette réflexion rétrospective :)

Virginie Arena a dit…

Je n'ai que 26 ans mais je suis entièrement d'accord avec toi. Je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau. Je suis passée par toutes les phases aussi (c'est marrant à voir maintenant mais ça ne l'était pas à l'époque lol), tant au niveau make up, que cheveux mais aussi sourcils !!! J'ai eu toutes les formes possibles et imaginables, lol. Et j'ai fait le yoyo toute mon adolescence, maintenant enfin j'ai trouvé mon poids de forme et je me sens parfaitement bien, même si j'ai tjs peur de regrossir...

Gaelle Rabiet a dit…

Je crois que l'on a toutes eu des aventures capillaire, et que l'on faisait confiance au 1er coiffeurs, qui avait ou pas de la renommée.
J'avoue ne pas regretter mes 20 ans, trop maigre, avec mon corps de danseuse.Même si j'ai fait le yoyo, avec aussi trop de poids, et que j 'aimerais maintenant reperdre juste 3 kilos, je me dis que je suis mieux maintenant, plus sure de moi.

Et le faite de manger équilibrer, faire du sport, avoir une bonne hygiène de vie, je fais plus jeune que mes 42 ans.Tout le monde m'en donne 35, et même lorsque l'on me croit pas je suis obligée de sortir ma carte d'identité, si si.
Alors continue comme ça et tu feras toujours jeune

Dolorès a dit…

Pour ma part, j'ai bientôt 28ans!! Je suis maman de deux petites filles et je préfère nettement mon corps maintenant malgré quelques vergetures au physique de mes 18ans!! Plus épanouie en tant qu'épouse femme et maman!! J'ai trouvé mon style et je suis bien dans ma peau!! ��

Back
to top