J'ai testé Let's Ride, l'indoor cycling version chic


Vous allez vous dire que je commence à être limite plus sportive que Cameron Diaz si ça continue comme ça avec le sport... Non, je vous rassure. Je suis encore moi. Dans une version qui tente d'être moins molle, alors je teste des choses. Et la dernière chose que j'ai testé, c'est l'indoor cycling. Tout a commencé quand la salle très hype Let's Ride a ouvert. J'ai demandé à la divine Ava, ma stagiaire sur Glamour.fr d'aller testé la chose. J'ai ensuite vu une copine, Marion Rocks pour celles qui veulent vraiment tous les détails de ma vie, qui a posté sur ses réseaux qu'elle y allait aussi. Et cerise sur le gâteau, mon ancienne coach sportive de mon coaching minceur Yves Rocher annonçait deux jours après qu'elle allait y donner des cours.

Je n'ai donc pas pu résister longtemps : entre Ava, Marion et Marie, tout était réuni pour que j'aille chez Let's Ride, me faire transpirer un peu.
Pour y aller, il suffit de s'inscrire à un cours sur le site. C'est HYPER simple. Et ça, j'adore. J'aime pas appeler pour prendre rendez-vous. T'as pas les séances dispo devant les yeux, tu t'embrouilles tu fais répéter les horaires. Bref, appeler je trouve ça galère. Alors quand un service propose les RDV ou inscriptions en ligne moi déjà je trouve le truc génial. Donc là, c'est bien génial, tu as le planning sous les yeux, tu cliques bêtement sur la séance que tu veux (moi c'est mercredi soir, avec Marie), tu paies en ligne (pour commencer, il te font une séance à 25€ achetée, la deuxième offerte, donc pas mal). Il ne reste plus qu'à te pointer à l'heure convenue. Ou du moins 15 minutes avant.


Evidemment, je suis arrivée avec seulement 5 minutes d'avance et j'ai du me changer en 4ème vitesse. On te donne des baskets, des serviettes, reste à amener ta tenue, de l'eau et ta motivation. Le lieu est immaculé de propreté. Tout est neuf, tout est beau. La salle de bain est truffée de produit pour la douche, d'élastique, de coton... Bref. Tout est ultra bien pensé et ça fait plaisir. Les vestiaires n'ont pas un fonctionnement incompréhensible (parfois il faut avoir fait spé maths au BAC). J'ai envie de dire qu'on s'y sent bien, limite VIP.


Lorsque je fais mon entrée, je reconnais Marie, on est heureuse. Elle m'explique que les baskets sont un peu spécial : il n'y a pas de pédale et la basket se clipse pour que ta chevauchée soit la plus confortable possible. Ton pied ne glisse jamais de l'étrier, tu es stable et tu ne tombes pas.

J'ai aussi croisé l'une d'entre vous à qui j'ai eu à peine le temps de faire un coucou car le cours commençait et que je n'avais pas encore fait le clipsage de mes pieds. J'ai eu un peu de mal. Mais c'est un coup de main ou plutôt de pied (uh uh) à prendre.

Hissée sur mon vélo, je pédale, tu pédales, nous pédalons. J'avais peur qu'on ne bosse sur les jambes et que je me retrouve avec les bras flagada. Non ! Alors oui, les jambes et les cuisses sont hyper sollicitées, tu t'en doutes, mais Marie nous fait faire aussi des genres de pompes sur le guidon. On a aussi des altères derrière pour de petits exercices des bras. En fait, j'ai été assis surprise de voir à quel point cela faisait travailler tout le corps. Et puis j'ai kiffé le cours version Marie, qui rend le vélo sensuel en te faisant des petits déhanchés et des petites danses entre deux coups de pédales. Je ne savais pas que c'était possible d'être sexy en faisant du vélo. Moi, je ne l'étais sûrement pas, mais elle, elle arrive à l'être ! Chapeau.

 
La séance dure 45 minutes, on sue, on se prend de la musique très forte dans les oreilles (pour se caler sur le rythme) et on est plutôt tous content. Je mets au masculin car même s'ils étaient en minorité, il y avait des garçons. Genre 1 garçon pour 3 filles dans le ratio. Parce que oui messieurs : c'est aussi pour vous. Vous bossez grave vos muscles avec cette discipline.

A la fin, on déchausse et on s'étire. Les étirements sont assez sommaires, mais comme je n'ai pas eu de courbature le lendemain, je pense qu'ils étaient suffisant... Ou que j'ai un corps de vraie sportive maintenant ! J'ai eu un souci au moment de déclipser les chaussures. J'ai donc ri comme une bécasse. J'ai dû laisser ma basket droite sur la pédale. La honte. Mais c'était marrant. Et puis il parait que "ça arrive quand c'est la première fois".

En tout cas, j'ai bien kiffé ce petit cours. J'ai été ravie d'y revoir Marie. Mon ancienne nutritionniste du coaching Yves Rocher, Hélène, était là aussi pour l'occasion. Les retrouvailles ont été suantes, mais cool ! 

Super Marie !
Je pense que j'y retournerai, du moins quand mon emploi du temps me le permettra ! J'aimerai bien qu'ils déplacent la salle en bas de chez moi, ce serait déjà plus pratique.

Toutes les infos sont dispo sur le site : www.letsride.fr/ 

Vous pouvez aussi vous inscrire direct pour une prochaine séance et suer avec kiffance. Bon courage !

CONVERSATION

0 commentaires:

Back
to top