J'ai testé VMagic, les soins pour le vagin

C'est la grande tendance du moment : utiliser des produits pour prendre soin de son intimité. Alors je ne vous parle pas des savons et autres crèmes en pharmacie qui existent depuis un petit moment qui sont plutôt là pour réparer des problèmes. Non ! Là je vous parle de soin, comme pour le visage, mais... bah c'est pas le visage.

Et ça se multiplie ! Entre l'huile pour prendre soin de sa toison pubienne (Fur Oil, recommandée par Emma Watson, mais oui), et les crèmes de soin pour l'intimité, je me suis dit qu'il fallait que je teste le truc. Qui sait, c'est peut-être une révolution.


Je me suis donc tournée vers la marque Vmagic, un peu la star du soin pour l'intimité. Il y a un produit qui existe depuis quelques temps : la crème intime et un produit pour récent qui est sorti il y a à peine quelques semaines : le stick... Oui, un stick pour les lèvres du bas. Clairement.

Alors je vous vois venir : "oui, c'est n'importe quoi", "on n'a jamais utilisé de crème on s'est toujours bien portée"... Oui. Mais d'après la gynécologue que j'ai interrogé, c'est pas forcément que de la poudre de Perlimpinpin (hommage à Manu). D'après ce qu'elle me disait, comme on a la peau sèche du visage, on peut avoir la peau sèche à cet endroit-là également. Pire : avec le frottement des vêtements, l'utilisation de matières synthétiques, la chaleur et compagnie, la zone peut être encore plus sensible et sensibilisé que toute autre partie du corps. Donc s'hydrater et nourrir à ce niveau-là, c'est pas totalement dénué de sens ni totalement fou-fou.


Bon du coup, me voilà rassurée, c'est pas un truc totalement gadget, même si durant des millénaires on a très bien vécu sans. Mais bon... La crème hydratante aussi. Avant que ça n'apparaisse et que cela nous devienne limite vital. Donc qui sait, peut-être que dans 5, 10, 15 ou 20 ans, ce sera aussi normal que de mettre de la crème solaire à la plage.


En attendant, c'est l'heure du test. Alors je commence avec la nouveauté : le stick. Alors il est un peu plus large qu'un stick à lèvres du haut), ce qui le rend plutôt pratique pour la zone. Alors je sais la question que vous allez vous poser : ça se met où exactement ? Sur la peau ou la muqueuse ? Eh bien les deux mon capitaine ! En gros, dès que tu sens que t'as besoin d'un peu de confort, BOUM, tu le mets. Du haut, au plus bas, tu peux le mettre partout, partout. Peau, pas peau, muqueuse ou pas, tu t'en fous, c'est formulé pour aller partout. Y a pas de danger.

Et quand tu vois la composition, tu comprends que c'est quand même adapté et que les gars ont pas fait n'importe quoi : sans conservateur, sans paraben, sans parfum, sans hormone, sans soja, sans steroïdes... Bref uniquement de l'huile d'olive extra vierge, de l'huile d'avocat, de la cire d'abeille, des extraits de miel, et de l'huile d'Hippophae. C'est 100% biologique et naturel. On n'en demandait pas moins. Et évidemment, c'est Cruelty Free. Manquerait plus que ça.


Ca fait quoi concrètement ? Cela enlève les sensations d'inconfort : irritations, sécheresse, etc. Cela hydrate la zone (1 femme sur quatre souffre de sécheresse de la vulve causée par des soucis hormonaux et les produits d'hygiène intime classique ne sont pas toujours adaptés, pas assez doux), cela relance l'activité intime. En gros la promesse c'est que tu te sens bien dans ton intimité, c'est doux, ça sent le miel... C'est beaucoup plus agréable à vivre. Cela va désodoriser la zone (je m'y attendais pas mais c'est dans la promesse), parce que cela va enlever les odeurs dues aux bactéries et puis la dernière promesse, c'est au niveau des poils : réduction des poils incarnés, car peau bien hydratée.


L'autre formulation, c'est la crème "classique", qui est donc en fait exactement pareil, qui fait la même chose, mais sous une forme plus molle. Pas beaucoup plus molle, mais un poil.

Alors vous vous demandez maintenant ce que j'en pense... Eh bien très étonnamment, j'aime bien. Je pense pas que ce soit vital pour moi, mais j'avoue, quand je mets soit la crème, soit le stick, bah je suis plus à l'aise. Moi je fais du vélo pour aller bosser, c'est bête, mais je souffre moins des frottements, c'est plus agréable de faire mon vélo avec Vmagic. C'est un peu la même différence entre porter un jean sans stretch et porter un jean avec du stretch dedans. C'est pas une révolution de dingue, mais t'es quand même plus à l'aise quand y a un peu de stretch. Eh bien là, c'est pareil, c'est comme si tu mettais du stretch dans ton intimité.

Logiquement, je devrais en mettre tous les jours si je suivais les instructions de la boite. Je ne le fais pas. J'en mets de temps en temps, quand je sens que j'ai besoin de confort.

Voilà, en gros pour moi c'est ça : un petit plus de confort qui fait qu'on se sent plus à l'aise, moins étriquée... C'est idiot, mais je suis bien contente de ces petits produits. Après, je suis plus à l'aise avec le stick car la crème, on peut en mettre vraiment beaucoup sans faire gaffe. Elle se répartit super bien, donc il faut garder la main légère.

Après, je me dis que c'est un peu idiot de cantonner le produit à une destination purement intime. En vrai, ça peut soigner les zones de sécheresse de tout le corps, pas uniquement de ta vulve et de la peau autour. Je m'en suis mise un peu sur les coudes et ça passe très bien. En fait, c'est ce que j'appellerai une vraie crème à tout faire, car contrairement aux autres, tu peux vraiment la mettre partout, partout.

La crème Vmagic est vendu 26,99 dollars et le stick est à 17,99 dollars. Ajoutez les frais de livraison vers la France qui sont un peu haut.

CONVERSATION

3 commentaires:

MarieG a dit…

Il faudra que j'essaie parce que pour l'instant lorsque j'ai besoin d'hydratation dans la zone intime, je "détourne" un produit bio. En ai essayé quelques-uns, jusqu'à maintenant le meilleur est la crème Weleda de nuit à la grenade (on ne rit pas). En plus le format 30 ml est pratique pour le voyage. Parce que j'en ai besoin, comme toi, pour le vélo, et surtout j'en ai toujours lorsque je vais à l'étranger: si l'eau de la douche est trop calcaire ou trop javellisée, je suis très vite extrêmement inconfortable et le lait pour le corps n'est pas suffisant.
Par contre, je n'utiliserais pas directement le stick sur cette zone. Je ferais plutôt stick-doigt-application pour éviter que le stick ne devienne trop vite un nid à bactéries et autres hôtes indésirables.
Belle journée

véronique a dit…

Ah ma fois j'ai bien ri! en tant que sage-femme je dirais de ne pas descendre trop bas avec le stick, genre vers l'anus au risque de se ramener des microbes sur la vulve et surtout sur le méat uréthral,direction rapide vers la vessie( et oui nous les femmes avons un petit urèthre) et crac infection urinaire!

Anonyme a dit…

J'aimerai bien essayer, mais ça fait cher la crème pour la zone du poulailler quand même ! mais bon, la compo a l'air pas mal. Jusqu'à présent, quand j'en ai besoin, je me tartine à l'huile de noix de coco bio.

Back
to top